Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les éoliennes pourront être installées plus près des habitations en Wallonie !

Pin it!

3659124784.jpg

Le gouvernement wallon a récemment adopté une mesure audacieuse visant à dynamiser le développement de l’énergie éolienne dans la région. Confrontée à l’urgence climatique et à la nécessité de répondre à ses objectifs pour 2030, la Wallonie a décidé de faciliter l’installation des éoliennes, y compris à proximité des habitations.

Jusqu’à présent, les règles en vigueur imposaient une distance minimale entre les éoliennes et les habitations, fixée à quatre fois la hauteur de l’éolienne. Cette contrainte rendait complexe l’installation de nouvelles éoliennes, en particulier celles de grande taille, avec des hauteurs de plus de 150 mètres.

Dans le but de stimuler le déploiement de cette source d’énergie renouvelable, le gouvernement wallon a adopté une circulaire visant à assouplir ces règles restrictives. Sous l’impulsion de Philippe Henry (Ecolo), ministre wallon de l’Énergie, la nouvelle réglementation prévoit désormais une distance minimale de 500 mètres, à laquelle est ajoutée la moitié de la hauteur de l’éolienne. Cette mesure permettra d’installer des éoliennes de 200 mètres de haut à une distance de seulement 600 mètres des habitations, réduisant ainsi considérablement l’écart par rapport aux 800 mètres requis précédemment.

Cette initiative, qui entrera en vigueur dans trois mois, vise à accélérer le déploiement des énergies renouvelables en Wallonie tout en assurant une meilleure intégration des éoliennes dans le paysage. En outre, le gouvernement wallon reconnaît l’importance des éoliennes dans la transition énergétique et souhaite favoriser leur développement en simplifiant les procédures d’obtention de permis.

Selon Philippe Henry, ces nouvelles règles relatives à l’octroi de permis mettent en avant « l’intérêt public majeur des éoliennes ». Désormais, les autorités chargées de délivrer les permis devront prendre en considération la contribution des projets éoliens à la réalisation des objectifs de production d’énergie éolienne, les considérant comme d’un intérêt public primordial.

Cette décision marque un tournant significatif dans la politique énergétique de la Wallonie, démontrant son engagement en faveur de la transition vers des sources d’énergie plus durables et respectueuses de l’environnement. En facilitant l’installation des éoliennes et en simplifiant les démarches administratives, la région espère intensifier son action contre le changement climatique et accélérer sa transition vers un avenir énergétique plus propre et plus durable.

Source : La Libre du 9 février 2024 

Commentaires

  • Et bonjour les nuisances ... notamment sonores. On pourrait supposer que de telles mesures sont aussi sponsorisées par "Boules Quies" car, plus proches, plus hautes et plus puissantes, les éoliennes ne vont pas se priver d'assourdir les riverains.

  • Quand des "objectifs" sont irréalistes ou impliquent le mal être des riverains et le saccage des régions rurales et de la faune, on les modifie ou on les abandonne ! Je voudrais que le ministre Philippe Henry nous démontre via une étude scientifique probante, hors lobby, que saturer les campagnes et les forêts par ces aérogénérateurs industriels géants (2 X la hauteur de l'Atomium!) apporte la moindre "solution" au climat ! "sources d'énergie respectueuses de l'environnement ???" franchement on se moque de qui ? "Intérêt général majeur" ???Nous n'avons pas la même définition de ce qu'est l'intérêt général ! l'intermittence de ces engins industriels implique le soutien de centrales thermiques (gaz ou charbon comme en Allemagne). Comment un facteur de charge de l'ordre de 25 à max 30% pourrait-il suffire à sécuriser l'approvisionnement en énergie du pays ? C'est vraiment méconnaître la complexité des réseaux électriques. On peut ajouter autant d'éoliennes que l'on veut, s'il n'y a pas de vent ou peu de vent elles ne produisent pas. Ce passage en force de la RW poussée par EDORA (la féd des énergies dites renouvelables) et l'Europe, au détriment des riverains est absolument inacceptable.

  • Dis m'fi, c'est comme tes légumes... plutôt que d'aller les chercher au Zimbabwé, si tu les produits à côté de chez toi... ce sera toujours moins cher
    L'électricité, c'est pareil... plutôt que d'aller chercher du pétrole en Arabie saoudite, tu l'as produit à côté de chez toi... ce sera toujours moins cher. Surtout quand les autres ferment les vannes
    Et la demande est toujours plus importante... ni rouviii nin la croissance!
    Et Tihange & Doels aussi sont parfois à l'arrêt ^^
    N'a nin une source què boune pô tô - c'est soula "el mix énergétique"

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel