Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Administration communale

  • Conseil Communal à Nassogne ce 26 octobre 2021

    Pin it!

    Blason_de_Nassogne.jpg

    Le Conseil Communal de Nassogne se réunira ce 26 octobre 2021 à 20 heures à la maison rurale de Nassogne.  Ci-après les points à l'ordre du jour et les pièces explicatives ;

    Vous pouvez également les télécharger via ce lien : http://www.nassogne.eu/media/02/00/1087975084.pdf

  • Bientôt un changement d’affectation pour le « Château du Bois » à Nassogne ?

    Pin it!

    chateau_bois copy 2.jpg

    Lors de la séance du conseil communal du 10 juin 2016, par 11 voix pour et 6 voix contre, celui-ci décidait de louer à Ourthe et Somme Gestion SCA le « Château du bois — pavillon Bonaparte », situé à 6950 Nassogne, rue Château du Bois 1 pour la somme de 625 euros par mois à partir du 1er janvier 2017.

    Voilà ce qu’il apparaît dans le procès-verbal de cette séance du conseil : « Souhaitant promouvoir et développer des activités thématiques valorisant le patrimoine naturel communal afin d’animer ce site et ainsi accroître son efficacité et son rendement, la Commune, propriétaire du Château du bois a décidé de concéder la gestion à un concessionnaire indépendant qui l’exploitera pour son propre compte. »

    Lors de la prochaine séance du conseil, le point 4 parle de rupture à l’amiable de la convention à propos du site du Château du Bois avec la Société en commandite par Actions « Ourthe et Somme Gestion », les deux parties ayant donc une volonté commune de mettre fin à la convention les liant.

    Et le point suivant parle d’une nouvelle location. Des renseignements en ma possession pour l’instant, ce serait dans le but d’y créer un projet artistique d’importance consacré au land art.

    La personne souhaitant reprendre la location sera présente et exposera son projet lors du Conseil Communal de Nassogne ce 26 octobre à 20 heures à la Maison Rurale de Nassogne.

    Plus d’infos très bientôt donc.

  • À propos de la construction d’un immeuble à appartements rue Saint Monon à Nassogne

    Pin it!

    2021-09-28_192532.jpg

    Il y a quelques années, un projet d’un immeuble avec 12 appartements rue Saint Monon à Nassogne avait été rentré à la Commune. Cela avait été finalement abandonné.

    Dernièrement, un nouveau projet a vu le jour pour un immeuble de 10 appartements, au même endroit.

    Une enquête commodo-incommodo avait même débuté, allant du 13 au 27 septembre. Cette période vient d’être modifiée (29 septembre 2021 - 13 octobre 2021), les services communaux ayant oublié de la publier sur le site officiel de la commune (www.nassogne.be).

    Elle est donc finalement en ligne, vous pouvez la trouver via ce lien (https://tinyurl.com/nm5abbkn) ou sur le Blog ci-dessous si vous êtes sur PC.

    Sinon, une personne qui collabore parfois avec mon blog m’a envoyé les réflexions suivantes :

    Lire la suite

  • Conseil communal du 28/09/2021 : Point 25 de l’ordre du jour : fixation de la tarification de l’eau pour l’exercice 2022.

    Pin it!

    drop-of-water-578897_640 (1).jpg

    Point 25 de l’ordre du jour : coût vérité de l’eau 2020 et fixation de la tarification de l’eau pour l’exercice 2022.

    Le prochain conseil communal de Nassogne prévoit de voter le coût vérité de l’eau 2020 et fixation de la tarification pour l’exercice 2022.

    L’article 1er établi, pour l’exercice 2022, une redevance sur la location du compteur d’eau et sur la consommation d’eau de la distribution publique suivant une structure tarifaire tenant compte du coût vérité de la distribution (C.V.D.) et du coût vérité à l’assainissement (C.V.A.) 

    A mon sens le Coût-vérité de la distribution (C.V.D)  ne peut être remis en question.

    Toutefois,  il faut noter que le système tarifaire proposé ne favorise nullement le petit consommateur ou le consommateur soucieux de diminuer sa consommation d’eau de distribution publique (en favorisant l’eau de pluie notamment). 

    Le coût vérité à l’assainissement m’interpelle plus.

    En effet, dans nos communes trois types de réseau d’assainissement existent :

    • Les habitations égouttées (raccordées aux égouts publics)
    • Les habitations égouttables (pouvant, dans le futur, être raccordées aux égouts publics)
    • Les habitations non égouttables( qui ne seront jamais raccordées aux égouts publics)

    Pour cette troisième possibilité, plusieurs situations existent :

      1. L’habitation est ancienne et les égouts vont ????
      2. L’habitation est récente et une station d’épuration mécanique individuelle a été installée (et je pense qu’elle doit être contrôlée chaque année)
      3. L’habitation est récente et un système de lagunage individuel a été installé et a dû être agréé par la région wallonne. Cette installation doit être contrôlée officiellement chaque année.

    Le coût vérité à l’assainissement proposé dans le calcul de la redevance ne tient nullement compte de ces nuances et mets chaque habitation sur le même pied.

    Je trouve cette vision profondément injuste et pénalise deux fois les citoyens soucieux de préserver l’environnement en traitant personnellement leur propre égouttage à travers des installations onéreuses (dont, je rappelle, le résultat du traitement est contrôlé de manière officielle chaque année) et en payant ensuite le coût vérité à l’assainissement dans la redevance assainissement qui n’est donc pas assumée par la collectivité.

    Pourquoi dès lors, ne pas exonérer du C.V.A l’habitation traitant individuellement et correctement  ses propres eaux usées.

    Il suffirait que le procès-verbal annuel réalisé par la région soit transmis pour annuler ce C.V.A.

    Philippe PIRLOT
    Rue du Thier des Gattes, 9a
    Nassogne

    Note du Blog : 
    D'après les calculs de M. Pirlot, quelqu'un qui avait une redevance de 128 euros en 2021 payera 147,46 en 2022, soit une augmentation de 15,19%.
    Et il s'agit d'une redevance, donc avant de consommer un seul m³ d'eau !

  • A l'attention des sinistrés par les inondations des 14 et 15 juillet 2021.

    Pin it!

    P1030529.JPG

    Le mardi 14 septembre 2021 en matinée a eu lieu à la Maison Rurale de Nassogne une réunion de « debriefing » des services communaux à propos des inondations qui ont touché la Commune les 14 et 15 juillet 2021.
    Un procès-verbal a été rédigé.
    Je l’ai demandé à la Commune via un mail privé. On me l’a refusé.

    J’ai alors demandé que cette demande soit transmise au Collège communal. Il a eu lieu lundi et j’ai reçu cette réponse : « J’ai soumis ta demande au Collège d’hier, qui a indiqué qu’un point complet concernant les inondations (y compris ce débriefing) serait fait à l’attention des citoyens au prochain conseil communal (28/09). »

    Voilà, tout qui est intéressé par ces informations peut se rendre au Conseil Communal qui aura lieu ce mardi 28 septembre à 19 h 30 à la Maison Rurale.

    À noter que le point « 18 »  concerne le projet éolien de Bande.

    Pour ma part, j’ai réitéré ma demande de document d’une manière plus « officielle », voyez par vous-même :
    https://transparencia.be/request/demande_de_document#outgoing-5491

  • Masbourg a évité le pire.

    Pin it!

    WhatsApp Image 2021-08-08 at 08.26.04.jpeg

    Heureusement, la pluie a arrêté de tomber cette nuit du 7 au 8 août.
    La nappe qui s'était développée au centre du village de Masbourg a donc pu se résorber comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus.
    Il ne reste plus qu'un peu de boue et une grosse flaque près de l'abribus.
    Espérons que les autorités vont à présent au plus vite déboucher cet avaloir qui pose problème.
    Pour rappel (voir les commentaires de l'article précédent), la Commune peut parfaitement le faire en cas de danger : 
    "...Et si, conformément à l'article 135, par. 2, de la nouvelle loi communale, la commune cure l'avaloir situé sur une voirie régionale ou provinciale parce que son mauvais entretien devient un danger pour la circulation, elle pourra réclamer ses débours à la Région ou à la province..."