Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Blog de Nassogne - Page 3

  • Permis refusé pour l’immeuble à appartements de la rue Saint-Monon

    Pin it!

    Document_2021-12-13_173653.jpg

    La Commune de Nassogne m’a informé par voie postale que le Collège Communal avait refusé le permis d’urbanisme pour la construction d’un immeuble de 10 appartements à la rue Saint-Monon à Nassogne.

  • Les entreprises R. Benoît, 30 ans de marche en avant, un article de 1980.

    Pin it!

    1221212121.jpg

    Le 31 mars 1980, la société « Entreprises Richard Benoît » a atteint ses 30 ans d’existence en tant que société anonyme.

    Entreprise performante du secteur de la construction, celle-ci mérite qu’à l’occasion de cet anniversaire, nous lui rendions un hommage particulier.

    Entreprise à caractère familial

    En réalité, c’est une trentenaire plus âgée qui fête son anniversaire. Ses racines remontent en effet à la fin du siècle dernier, au moment où Joseph Benoît va installer une scierie à Nassogne.

    Fondateur de cette société en 1950, Richard Benoît, fils de Joseph Benoît, s’était déjà taillé une solide réputation bien avant la guerre en développant d’abord ses activités dans la menuiserie. Mais cet artisan de nos Ardennes doté d’un véritable esprit d’entreprise ne pouvait se contenter longtemps de son seul atelier de menuiserie. Y ajouter les autres disciplines principales de la construction devrait lui permettre d’entamer dès l’entre-deux-guerres, l’exécution de maisons individuelles.

    Après-guerre, des édifices plus importants allaient être abordés, principalement dans le cadre des travaux de réparation des dommages de guerre (églises de Compogne, Beffe, Forrières, Houdrémont…).

    Désireux de doter son entreprise d’une structure juridique appropriée à l’importance qu’il voulait lui donner, Richard Benoît constitue en 1950, la société anonyme qui allait porter son nom et dont les actionnaires seraient principalement des membres de la famille.

    Depuis, la société n’a cessé de grandir, mais en gardant à caractère familial aussi bien au niveau de la répartition du capital qu’à celui de la gestion journalière marquée au long de ces 30 années par ses deux chevilles ouvrières : Louis Benoît et Albert Choque, fils et gendre du fondateur.

    Lire la suite

  • Remerciements

    Pin it!

    2021-12-11_105243.jpg

  • Visite de Nassogne par un journaliste en 1957

    Pin it!

    Veuillez excuser la qualité des images, elles sont tirées d'une vieille photocopie de l'article.

    1. N’est-ce pas que c’est charmant de recevoir ainsi les visiteurs ? On se sent tout de suite en pays ami. On a l’impression que tout le village va vous faire bon accueil.

    Les toits sont d’ardoise et les maisons sont bleues (?). Là-bas, j’entends le coin-coin d’un lointain canard. À 10 mètres de moi, une alouette sort brusquement d’une touffe de graminées, file vers le ciel et chante, chante, chante pendant qu’elle grimpe toujours plus haut.

    Je m’avance. D’après les renseignements que j’ai reçus, cette grosse maison dans les arbres doit être celle du notaire Poncelet, le bourgmestre du village. Mais adressons-nous plutôt à ce cultivateur qui vient d’engager ses chevaux sur la route au sortir de champ de betteraves.

    Lire la suite