Clicky

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Blog de Nassogne - Page 2

  • La commune de Nassogne va ramasser les duos-bacs

    Pin it!

    duo.jpg

    Vu que, depuis le 1er janvier 2024, le ramassage des immondices se fait en sac+sac à Nassogne, la commune va ramasser les duos-bacs pour ceux qui ne souhaitent pas le garder.

    Ce ramassage se fera en journée, durant les heures de travail des agents, selon le calendrier de récupération suivant :

    La semaine du 19 février au 23 février : Ambly, Bande, Grune, Harsin-Chavanne-Charneux, Lesterny, Masbourg-Mormont.

    La semaine du 26 février au 1er mars : Forrières, Nassogne.

    Ils devront être placés couchés en bord de voirie les jours de ramassage prévus dans votre village.

    Les conteneurs devront être nettoyés et vidés avant le ramassage. Les bacs sales ou remplis ne seront pas enlevés.

    Si votre bac se trouve habituellement en bord de voirie et que souhaitez le garder, ne le couchez pas et écartez-le si possible de la route afin que celui-ci ne soit pas repris par la commune.

    Si votre bac n’a pas été ramassé durant la période prévue, laissez-le encore quelques jours, nos équipes repasseront une dernière fois vérifier tous les villages après la collecte.

    Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à contacter l’agent traitant à l’adresse justine.fourny@nassogne.be ou par téléphone au 084/22.07.58.

  • Les éoliennes pourront être installées plus près des habitations en Wallonie !

    Pin it!

    3659124784.jpg

    Le gouvernement wallon a récemment adopté une mesure audacieuse visant à dynamiser le développement de l’énergie éolienne dans la région. Confrontée à l’urgence climatique et à la nécessité de répondre à ses objectifs pour 2030, la Wallonie a décidé de faciliter l’installation des éoliennes, y compris à proximité des habitations.

    Jusqu’à présent, les règles en vigueur imposaient une distance minimale entre les éoliennes et les habitations, fixée à quatre fois la hauteur de l’éolienne. Cette contrainte rendait complexe l’installation de nouvelles éoliennes, en particulier celles de grande taille, avec des hauteurs de plus de 150 mètres.

    Dans le but de stimuler le déploiement de cette source d’énergie renouvelable, le gouvernement wallon a adopté une circulaire visant à assouplir ces règles restrictives. Sous l’impulsion de Philippe Henry (Ecolo), ministre wallon de l’Énergie, la nouvelle réglementation prévoit désormais une distance minimale de 500 mètres, à laquelle est ajoutée la moitié de la hauteur de l’éolienne. Cette mesure permettra d’installer des éoliennes de 200 mètres de haut à une distance de seulement 600 mètres des habitations, réduisant ainsi considérablement l’écart par rapport aux 800 mètres requis précédemment.

    Cette initiative, qui entrera en vigueur dans trois mois, vise à accélérer le déploiement des énergies renouvelables en Wallonie tout en assurant une meilleure intégration des éoliennes dans le paysage. En outre, le gouvernement wallon reconnaît l’importance des éoliennes dans la transition énergétique et souhaite favoriser leur développement en simplifiant les procédures d’obtention de permis.

    Selon Philippe Henry, ces nouvelles règles relatives à l’octroi de permis mettent en avant « l’intérêt public majeur des éoliennes ». Désormais, les autorités chargées de délivrer les permis devront prendre en considération la contribution des projets éoliens à la réalisation des objectifs de production d’énergie éolienne, les considérant comme d’un intérêt public primordial.

    Cette décision marque un tournant significatif dans la politique énergétique de la Wallonie, démontrant son engagement en faveur de la transition vers des sources d’énergie plus durables et respectueuses de l’environnement. En facilitant l’installation des éoliennes et en simplifiant les démarches administratives, la région espère intensifier son action contre le changement climatique et accélérer sa transition vers un avenir énergétique plus propre et plus durable.

    Source : La Libre du 9 février 2024 

  • Nassogne : la minorité quitte le conseil communal.

    Pin it!

    Blason_de_Nassogne.jpg

    Il y avait réunion du conseil communal à Nassogne ce lundi 12 février 2024. La minorité n’y a pas assisté.

    En début de séance, tout le monde (excepté Olivier Henrotin) était présent.

    Philippe Pirlot, de la liste «DcM», avait demandé l’ajout de deux points.

    L’un d’entre eux concernait la location du Château du bois.

    De suite, le Bourgmestre Marc Quirynen a demandé que l’on vote pour le retrait de ce point de la réunion du conseil, estimant que cela relevait uniquement du Collège.

    Philippe Pirlot n’était pas de cet avis et s’appuyait sur le Code Wallon de Démocratie Locale qui dit que «Le conseil communal a une compétence générale sur tout ce qui est d’intérêt communal». Or, le Château du Bois est un bien communal.

    Majorité contre opposition (Véronique Burnotte — indépendante apparentée Ecolo s’est abstenue), comme le groupe «DcM» l’explique sur son nouveau site (http://dcm.blogspirit.com/), le point n’a pas pu figurer à l’ordre du jour.

    Et les groupes « DcM » et « Ensemble » ont alors quitté la réunion.  Elle a donc eu lieu avec les seuls membres de la majorité et  Véronique Burnotte.

    Et à ce propos, le groupe «DcM» avait déjà envoyé par le passé un communiqué de presse sur ce Blog (http://tinyurl.com/5bf56mtb) où il parlait du Château du Bois.

    Philippe Marchal, locataire de ce bien avait répondu (http://tinyurl.com/mrxypnpz) en disant ne rien avoir à se reprocher et disait, je cite «Il ne m’appartient pas de répondre d’une autre manière aux informations diffusées par Monsieur Pirlot. Je laisse les autorités communales le soin de lui répondre et de l’informer le cas échéant.»

    Dans un mail-réponse envoyé à Philippe Pirlot, avec copie à tous les conseillers communaux et au Blog de Nassogne, Monsieur Marchal dit également ceci : «Je ne suis en rien responsable d’éventuelles erreurs, lenteurs, oublis ou autres fausses informations diffusées par quiconque au sein de l’Administration Communale.»

    Monsieur Marchal suggère que l’on se renseigne auprès des autorités communales, mais celles-ci refusent de donner la moindre information, en se réfugiant sur le fait que cela doit rester (caché?) dans les murs des réunions du Collège.

    On peut donc se demander quels sont les problèmes avec ces locations ? Pas du côté du locataire, semble-t-il dire.

    Qu’a donc à cacher ce Collège?

  • Nassogne : un site internet pour le groupe DcM (Demain c'est maintenant)

    Pin it!

    2024-02-12_120501.png

    Vous l'aurez peut-être déjà vu, depuis quelques jours, Dcm (Demain c'est maintenant) a à présent un site Internet.

    Vous pouvez le retrouver via ce lien : http://dcm.blogspirit.com/

  • Les producteurs de chez nous.

    Pin it!

    417503329_775834934391537_3641096389476406289_n.jpg